GUIDE DE LA SOUDE CAUSTIQUE

« Soude caustique » est un terme qui peut ne pas sembler familier aux personnes n'ayant pas travaillé avec les produits chimiques. Toutefois, il s'agit d'une substance utilisée soit comme ingrédient, soit dans le processus de fabrication de nombreux produits ménagers (comme les savons pour le corps, les détergents et les nettoyeurs de tuyaux d'écoulement). En anglais, on y fait souvent référence sous le terme de « lye » qui signifie littéralement « produit de nettoyage » en vieil anglais. La soude caustique est probablement utilisée depuis l'époque babylonienne et égyptienne. On l'utilisait alors dans la saponification (c.-à-d. la fabrication du savon).

Si vous avez déjà été impliqués dans la production, le transport ou la dispensation de la soude caustique, vous avez normalement reçu une importante formation pour la manipulation et l'emballage de ce produit chimique corrosif potentiellement dangereux. Le guide peut servir à vous remettre à jour ou simplement comme complément à votre formation passée. Si vous avez découvert une nouvelle utilisation à la maison pour la soude caustique et désirez vous familiariser avec la manipulation de ce produit chimique corrosif et potentiellement dangereux, portez attention aux sections ci-dessous : Classification du produit dangereux et avertissements, Nettoyage de la soude caustique en cas de déversement et Contact avec la peau ou les yeux.

Veuillez noter que le présent article n'est pas un manuel de sécurité. Si vous avez besoin de formation de sécurité sur la soude caustique ou tout autre produit dangereux, communiquez avec l'organisation régissant les produits chimiques dans votre région pour obtenir le nom d'un formateur autorisé en matière de sécurité.

QU'EST-CE QUE LA SOUDE CAUSTIQUE ?

La soude caustique est un composé de fabrication humaine relativement simple. Il comprend un atome de sodium (Na), un d'oxygène (O) et un d'hydrogène (H), c'est pourquoi on y fait aussi référence comme de l'hydroxyde de sodium ayant le symbole chimique « NaOH ». La soude caustique est le produit le moins connu du processus chloralcali, la procédure d'électrolyse utilisée pour libérer le chlore (Cl) du chlorure de sodium (NaCl) que l'on trouve dans le sel. Lorsque les fabricants de produits chimiques produisent du chlore, ils se trouvent aussi à produire une quantité comparable de soude caustique qui est, dans de nombreux cas, une contrepartie chimique aussi utile.

Il est important de savoir que les termes « soude caustique » et « hydroxyde de sodium » font tous deux référence au même composé chimique : le NaOH. Ces termes sont utilisés de manière interchangeable dans l'industrie et dans ce guide.

La soude caustique est une base hautement corrosive ou un produit chimique alcalin largement utilisé dans différentes industries. Parmi les utilisations courantes, on trouve :

Production de produits chimiques organiquesProduction de cosmétiques,Production de savons et de détergents.
Fabrication de peinturesPapier et celluloseBlanchiment des textiles.
Fabrication du verre et de la céramiqueTraitement des alimentsFabrication de la rayonne
Production de piles à combustibleTraitement de l'eauPlomberie (les nettoyeurs des tuyaux d'écoulement contiennet souvent de la soude caustique).

La soude caustique peut causer de sévères brûlures à la peau. Il peut donc sembler contre-intuitif d'utiliser la soude caustique pour la fabrication du savon, mais l'hydroxyde de sodium est un des quelques produits inorganiques permis par l'USDA pour la fabrication de savons biologiques. Le ministère de l'Agriculture des É.-U. (USDA) a de strictes règles pour les produits destinés à la consommation humaine, qu'ils soient cultivés, élevés ou produits.

Les règles sont encore plus strictes lorsque l'USDA permet qu'un produit ait le sceau vert et blanc distinctif des produits avec la certification biologique. Bien que la soude caustique ne soit pas biologique (il s'agit d'un produit chimique de fabrication humaine résultant du fractionnement des molécules de sel), l'USDA fait une exception dans la production du savon biologique puisque l'hydroxyde de sodium est nécessaire à la réaction chimique qui produit le savon.

Combiné à des huiles ou à des gras dans le processus de saponification, le composé de la soude caustique est transformé durant la réaction pour que le savon soit sécuritaire. Alors que le savon acquiert certains des atomes existant dans la molécule de soude caustique, ils ne font plus partie du composé hydroxyde de sodium. L'hydroxyde de sodium et ses propriétés corrosives sont parties.

POURQUOI LA SOUDE CAUSTIQUE EST-ELLE UTILE EN TANT QUE PRODUIT CHIMIQUE ?

À l'état naturel, à la température de la pièce, la soude caustique est un produit solide, mais puisqu'elle se dissout facilement dans l'eau, elle est souvent vendue et transportée en solution dont la concentration peut varier. Lorsque la soude caustique est mélangée à l'eau ou à un acide, il y a une forte réaction exothermique alors qu'il y a de la chaleur dégagée qui peut être utilisée comme source d'énergie pour déclencher d'autres réactions chimiques. Dans de nombreuses réactions liées à la soude caustique (comme nous venons de le voir avec le savon), la soude caustique perd ses atomes de sodium, d'hydrogène et d'oxygène pour former de nouveaux composés chimiques. Dans les situations où une substance corrosive est nécessaire, dans le cas d'un tuyau bouché, par exemple, la soude caustique travaillera à dissoudre les produits organiques, tout en laissant les tuyaux de PVC intacts. L'hydroxyde de sodium est utilisé dans la production de boissons gazeuses, de la crème glacée et des teintures alimentaires. Les propriétés corrosives et toxiques de la soude caustique disparaissent dans ces procédés comme dans le cas du savon ci-dessus.

Il est important de noter qu'il n'est pas sécuritaire de consommer de l'hydroxyde de sodium directement. Il ne faut jamais l'ingérer, car il peut causer de sévères blessures, voire la mort. Les entreprises alimentaires forment leurs employés avec rigueur pour l'utilisation sécuritaire de l'hydroxyde de sodium dans la préparation des aliments. Les produits finaux sont d'ailleurs testés avant leur arrivée sur le marché.

LE TRANSPORT DE LA SOUDE CAUSTIQUE

Le transport des produits dangereux incluant la soude caustique fait l'objet de lois et de règlements des différents gouvernements (fédéral, provincial (ou d'État) et municipal) ainsi que de la réglementation internationale. Outre les exigences juridiques pour le transport des produits dangereux, les lois de la nature imposent également de facto de nombreuses restrictions sur la façon dont l'hydroxyde de sodium peut être emballé de manière sécuritaire pour son transport.

Ainsi, la soude caustique peut corroder l'aluminium, ou réagir avec elle, et diffuser des atomes d'hydrogène qui deviendront du gaz d'hydrogène explosif. La soude caustique ne doit jamais être mise dans des contenants d'aluminium pour le transport ou l'entreposage. D'autres métaux interagissent avec l'hydroxyde de sodium pour produire de l'hydrogène dont le magnésium, le zinc, l'étain et le chrome ; c'est pourquoi on ne doit jamais garder de soude caustique dans des contenants faits de ces produits.

La soude caustique ne réagit pas avec l'acier inoxydable ce qui fait que les fûts, les réservoirs et les pipelines en acier inoxydable sont la norme dans l'industrie. Cependant, la soude caustique réagit avec certains plastiques et elle peut endommager la paroi des contenants ou les sacs de plastique entraînant ainsi de dangereux déversements ou fuites. C'est pourquoi les fûts et les contenants de polyéthylène haute densité (HDPE) sont utilisés pour l'emballage.

Comme nous l'avons indiqué auparavant, la soude caustique dégage de l'énergie thermique lorsqu'elle est mélangée à l'eau. Ainsi, la soude caustique sèche doit être entreposée dans des contenants hermétiques pour empêcher que le produit ne devienne humide. La soude caustique ne doit pas être emballée dans du papier ni du carton puisque ces matériaux sont poreux et sensibles à la combustion.

L'hydroxyde de sodium liquide peut être transporté en réservoirs, en fûts ou par pipelines. Les mêmes restrictions concernant l'emballage et les contenants s'appliquent lorsque la soude caustique est transportée à l'état solide.

CLASSIFICATION DES PRODUITS DANGEREUX ET AVERTISSEMENTS

Aux É.-U., le Pipeline and Hazardous Materials Safety Administration (PHSMA) établit les règles et délivre les permis pour le transport des matières dangereuses

PLAQUES DE DANGER

Selon la Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA) des É.-U., l'hydroxyde de sodium est un produit dangereux de classe 8 (corrosif) ; ce qui signifie que les véhicules et les wagons transportant cette substance doivent afficher les bonnes plaques de danger. Le numéro UN pour l'hydroxyde de sodium est 1823 à l'état solide et 1824 pour les solutions de soude caustique. Le numéro doit aussi apparaître sur les plaques de danger. Les plaques pour la soude caustique, tant solide que liquide, est un losange noir et blanc avec une image montrant un produit dissolvant une masse solide et brûlant une main.

NOTATION NFPA

La National Fire Protection Association (NFPA) note les produits dangereux de 0 à 4 dans trois catégories. Les plaques sont en forme de losange avec un code de couleurs. La soude caustique, liquide et solide, est notée comme suit :

  • Risque pour la santé (bleu) : 3. « Produits pouvant affecter la santé ou causer de sérieuses blessures, durant une exposition de courte durée, même en cas de traitement médical rapide ».
  • Inflammabilité (rouge) : 0. « Produits qui ne brûleront pas ».
  • Réactivité (jaune) : 1. « Produits qui sont normalement stables, mais qui peuvent devenir explosifs si la température et la pression sont élevées ».

Bien que les notations de la NFPA soient utiles comme référence rapide pour évaluer les dangers de différents produits dangereux, elles offrent un portrait moins complet pour l'hydroxyde de sodium. Alors que l'acide caustique est inflammable dans des conditions normales lorsqu'il y a interaction avec les autres produits, le produit peut dégager de la chaleur ou « inonder » la section de gaz d'hydrogène volatile. Dans les deux cas, le risque d'incendie ou d'explosion est substantiellement à la hausse. Ainsi, il est essentiel pour les gens du domaine du transport des produits chimiques de connaître les propriétés de chacun des produits qu'ils transportent.

NETTOYER UN DÉVERSEMENT DE SOUDE CAUSTIQUE

Malgré l'importante réglementation régissant les fabricants et les transporteurs de produits chimiques et le soin extrême porté à la manipulation des produits chimiques comme la soude caustique, des déversements et des accidents peuvent survenir à l'occasion. Aussi corrosif pour les produits biologiques que soit l'hydroxyde de sodium (doublé du fait qu'il y a quelques substances avec lesquelles il réagit), il est essentiel de savoir comment nettoyer adéquatement un déversement de soude caustique.

Si vous n'avez pas été formés pour manipuler la soude caustique en cas d'accident, quittez les lieux et appeler les services d'urgence pour les informer de l'ampleur du déversement, du lieu et des autres dangers possibles dans le secteur. Si vous avez été formés pour nettoyer un déversement de soude caustique, vous pouvez utiliser la liste de vérification de nettoyage qui suit :

  • Évacuer et sceller : Évacuer le secteur du déversement et délimitez-le si possible. Si vous pouvez sentir le produit ; par conséquent, vous en inhaler et vous devriez vous éloigner davantage.
  • Équipement de sécurité et vêtements : Évitez tout contact de la soude caustique avec la peau. Les particules dans l'air peuvent être inhalées et brûleront les muqueuses dans la bouche et la gorge. Portez des gants fabriqués à partir d'un produit qui ne réagit pas comme le butyle, le nitrile, le néoprène ou le PVC, et portez un masque ou des lunettes de sécurité hermétiques pour votre protection. Pour empêcher l'inhalation de particules de soude de caustique, il faut porter un masque respiratoire à filtre pour l'hydrochlorure de sodium. Pour les petits déversements, on portera un masque de type chirurgical pour la soude caustique afin d'éviter toute inhalation accidentelle. Portez, s'il est disponible, un habit protecteur HAZMAT pour éviter tout interaction entre le produit chimique et votre peau.
  • Pour les liquides : Utilisez une substance absorbante comme du sable pour permettre au liquide de s'imprégner, puis pelleter le produit absorbant saturé dans des sacs afin d'en disposer.
  • Pour les solides : Balayez ou pelletez la soude caustique dans des sacs ou des contenants appropriés pour en disposer. Ne pas utiliser d'eau ni aucune solution liquide de nettoyage qui pourrait réagir avec la soude caustique et entraîner une réaction.
  • Ventilez et lavez : Une fois que la soude caustique est nettoyée, il est normalement sécuritaire de nettoyer le secteur avec de l'eau et de compléter le processus de nettoyage. Ventilez le secteur et utilisez de grandes quantités d'eau. N'oubliez pas d'utiliser uniquement des nettoyeurs commerciaux quand toutes les traces de soude caustique auront disparu.

CONTACT DE LA SOUDE CAUSTIQUE AVEC LES YEUX ET LA PEAU

Porter le bon équipement de sécurité devrait réduire significativement la possibilité de contact du produit avec la peau ou les yeux. Il est essentiel, à cause de la nature extrêmement corrosive de la soude caustique, d'avoir un plan pour faire face à une telle éventualité.

  • Soude caustique sur la peau : Ôtez tout le produit que vous pouvez à l'aide d'une brosse ou d'un linge sec. Ôtez tous les bijoux et les vêtements contaminés. Lavez la région affectée pendant 30 minutes. N'oubliez pas, le mélange de la soude caustique avec l'eau peut déclencher une réaction thermique et créer une solution corrosive. Assurez-vous d'ôter tout le produit sur votre. N'utilisez pas un linge mouillé.
  • Solution d'hydroxyde de sodium liquide sur la peau : Utilisez une serviette sèche pour absorber le maximum de produit. Ôtez les bijoux et les vêtements contaminés. Lavez la région affectée pendant 20 minutes quand il n'y a plus de produit.
  • Soude caustique sèche ou liquide dans les yeux : Rincez-vous les yeux à une douche oculaire, sous un robinet ou dans la douche s'il n'y a a pas de douche oculaire disponible. Ne vous inquiétez pas d'ôter vos vêtements avant d'aller dans la douche. Rincez-vous pendant 30 minutes. Faites le maximum pour garder les yeux ouverts avant de prendre toute autre mesure.
  • Ingestion de soude caustique sèche ou liquide : Appelez d'abord les urgences et le centre antipoison au 1-800-222-1222 partout aux É.-U. Ne pas faire vomir ni donner de lait ou d'eau à la personne à moins d'indication contraire de la part du personnel médical ou du centre antipoison.

Le temps est très important quand il s'agit d'atténuer les blessures de la soude caustique. Il est préférable de communiquer avec le personnel d'urgence dès que le produit chimique est ôté, mais pas avant tenté d'ôter le produit chimique d'abord.

N'utilisez pas de vinaigre pour neutraliser les effets chez les humains du contact avec la soude caustique. L'acide contenu dans le vinaigre interagira avec la soude caustique pour donner une réaction chimique dangereuse.